1 article trouvé
Arbre - Fruitier>Fruits à noyau
 
Photo Photo
 
Pêcher 'Grosse Mignonne'
Prunus persica
  Photo
Photo Photo
  Qté      
  Hors saison
   
buisson_de_2_ans (H env.70cm), en racines_nues
 
Hors saison
 
 
 
41,50
 
   haute-tige (tronc de 1,5 à 2,2 m), en racines_nues
 
Hors saison
 
 
 
110,00
 
 
demi-tige (tronc de 1 à 1,5 m), en racines_nues
 
Hors saison
 
 
 
66,00
 
   
Commande possible à partir du 22/10/14
 
Exposition au soleilHumidité du sol : sec à modérément humidePlante rustique, au moins jusque -15°CSol ordinaireBesoin en matière organique :  NormalpH (acidité) du sol : ni trop de calcaire, ni trop acideFeuillage caducPort (forme) de la plante : EtaléComestiblePlante médicinaleFruitière
Type : Arbre  
H X L adulte : 4 X 4 m  
Floraison :
(fructification)
Avril  
Cette variété ancienne, déjà connue à l'époque de Louis XIV, est toiujours très appréciée. Les fruits de très bonne qualité, ont une chair blanche, très sucrée et parfumée, colorée de rouge autour du noyau. Ils se cueillent fin août-début septembre. La superbe floraison rose apporte une jolie note décorative.
Ce pêcher autofertile offre en plus une grande résistance aux maladies et aux attaques d'insectes.

Exposition au soleil. Sol ordinaire, sec à modérément humide. Rustique, au moins jusqu'à -15°C.
Feuillage caduc. Port Etalé. Comestible, plante medicinale. Fruitiere.

(voir les photos des 7 variétés de Prunus persica ou les 87 Prunus)
Prunus persica Grosse Mignonne
Agrandissement
 
  Les pêchers s'accommodent des climats moyennement chauds et secs du sud de la France. Ailleurs, il faut respecter un certain nombre de règles (à voir ci-dessous) pour une bonne fructification.
Les pêchers sont des arbres à courte durée de vie, 20 ans en général.

La pêche est un fruit peu calorique, riches en vitamines A, B1, B2, P et en acide ascorbique.
(concerne les 7 variétés de Prunus persica de notre catalogue)
Le genre Prunus regroupe environ 400 espèces d'arbres et d'arbustes, à feuillage caduc le plus souvent, parfois persistant. Les fleurs, blanches ou roses, généralement à 5 pétales, sont parfois doubles ou semi-doubles, solitaires ou réunies en grappe ou en ombelle. Indéniablement décoratives, elles sont le plus souvent suivies de fruits comestibles et délicieux (prunes, cerises, pêches, ..), parfois comestibles mais amers ou âpres (merises, prunelles), plus rarement toxiques (fruits du laurier cerise).
(concerne les 88 variétés de Prunus de notre catalogue)
 
 
  Prunus persica 'Grosse Mignonne' - Pêcher 'Grosse Mignonne'
BOTANIQUE
Photo
Photo Photo
Famille :    (Rosaceae)

Le genre PRUNUS :
Environ 400 espèces (régions tempérées de l'hémisphère nord ; 17 espèces en Europe).
Arbres et arbustes caducs, rarement persistants. Feuilles simples, alternes, dentelées, parfois entières, stipulées. Bourgeons constitués d'écailles imbriquées (ordinairement nombreuses). Fleurs solitaires, en fascicules ou en grappes, naissant souvent avant les Feuilles ; 5 sépales, 5 pétales souvent blancs, parfois roses à rouges ; étamines en nombre indéfini ; 1 carpelle à long style terminal, 2 ovules. Fruit drupe, généralement à 1 noyau, comestible chez de nombreuses espèces.

Descriptif de l'espèce P. PERSICA :
Petit arbre, dépassant rarement 4-5 m, à silhouette élancée dans son jeune âge, mais prenant rapidement une allure touffue pour adopter, avec les années, une cime étalée, aux branches dégarnies à leur base. De fructification précoce, sa longévité, sur ses propres racinez, dépasse rarement 15-20 ans. Branches et tronc grisâtres. 6 organes végétatifs : le gourmand, le rameau à bois, le rameau mixte, la branche chiffonne, le bouquet de mai et un organe secondaire très fréquent, se développant plus tardivement en cours de végétation : le rameau anticipé. Les yeux à bois, pointus et coniques, formés de petites écailles imbriquées et légèrement pubescents, sont difficiles à différencier extérieurement en plein hiver, et ne se distinguent qu'à partir de février-mars des boutons à fleurs globuleux. Feuilles étroites, longues, 10-15 x 1-3 cm, obovales, aiguës, atténuées, dentées. Pétiole court, muni ou non de glandes selon les cultivars Chaque bouton ne donne naissance qu'à une seule fleur rosacée (rose clair) ou campanulée (généralement rose foncé), et souvent autofertile. Floraison précoce, avant l'apparition des Feuilles, très décorative mais exposée aux gelées tardives, ce qui, sous certains climats, porte à ne tailler cette espèce que très tardivement et parfois après la nouaison. Fruit en drupe presque sphérique, creusée d'un seul côté par un sillon peu profond, la divisant en 2 parties égales ; reliée au rameau par un pédoncule court. Réceptacle conique, persistant après la cueillette, et se desséchant ensuite sans présenter de possibilité de nouvelles fructifications. Toujours verts dans leur jeune âge, les fruits grossissent rapidement mais n'acquièrent leur couleur définitive qu'au moment de leur maturité. Leur pulpe est alors, selon les cultivars, une chair juteuse, plus ou moins fondante et sucrée, de couleur blanche, jaune ou rougeâtre. Le noyau, assez volumineux, de forme ovoïde et à péricarpe dur et crevassé de sillons sinueux, adhère ou non à la chair et constitue un élément qui, la texture de la peau, sert à identifier les fruits en des catégories botaniques recevant chacune une appellation différente selon leurs propres caractères.

Particularité de P. P. 'GROSSE MIGNONNE' :
Une variété ancienne très appréciée. Fruits de très bonne qualité, à chair blanche, colorée de rouge autour du noyau, très sucrée et parfumée. Superbe floraison rose. Grande résistance aux maladies et aux attaques d'insectes.

 
  Prunus persica 'Grosse Mignonne' - Pêcher 'Grosse Mignonne'
 COMPLÉMENTS DE CULTURE
Photo
Photo Photo

- le genre PRUNUS :

CULTURE
PLANTATION dans un emplacement dégagé et ensoleillé. Les Prunus fleurissant hâtivement au printemps doivent être plantés en site abrité. S'ils vivent en sol ordinaire, ils se plaisent particulièrement en sol calcaire (sauf les espèces persistantes).

TAILLE (Février-Avril) Caduques : avant la reprise en végétation, tailler le bois malade ou mort et les branches se croisant pour ne garder que les branches vigoureuses et maintenir un beau port.
Sauf pour P. glandulosa et P. triloba : après la floraison, tailler toutes les branches à 1/4 de leur longueur, au-dessus d'un bourgeon vigoureux, pour obliger la plante à reformer de nouvelles pousses près de la base.
persistants : après la floraison, tailler légèrement et supprimer les rameaux qui déséquilibrent le port de la plante.
Haies : pour les caduques, après la floraison ; pour les persistants, au début ou en fin de printemps.


MALADIES & RAVAGEURS
Parmi les maladies cryptogamiques à redouter, la moniliose et la criblure sont les plus fréquentes. La moniliose (due à Monilia taxa) provoque le dessèchement des bouquets floraux. Puis des chancres se développent sur les rameaux, causant la mort des parties situées au-dessus. La criblure (due à Coryneum bejerinckii) se manifeste par la formation de taches circulaires brunâtres sur les feuilles, taches qui se perforent facilement. En outre, sur les rameaux naissent de petites lésions circulaires qui laissent exsuder de la gomme. Pour lutter dans les deux cas, commencer par couper les rameaux malades. Pulvériser des fongicides à base de cuivre (bouillie bordelaise), ou à base de captafol et de thirame pour la criblure. Procéder dès la chute des feuilles et jusqu'en janvier au plus tard.
En cas d'attaques de pucerons ou de cochenilles au cours de l'été, traiter avec des insecticides spécifiques.


- l'espèce P. PERSICA :

CULTURE
PROTECTION En forme libre, il ne s'accommode bien que des climats moyennement chauds et secs du sud de la France et des larges vallées à l'abri des vents violents. En hiver, il supporte des gelées de -15°C, et demande au moins 1 mois de température inférieure à 6°C pour lever sa dormance. Il devient très frileux au printemps, au moment de sa floraison (- 2°C) et de la nouaison (-1°C). Au nord de la Loire, comme dans les régions de l'est, sa fructification régulière n'est possible qu'avec un choix d'exposition, formes et cultivars appropriés. Dans la région parisienne, on obtient une meilleure fructification en le cultivant en espaliers adossés au midi, au sud-est ou au sud-ouest, avec auvents et éventuellement toiles de protection contre les gelées blanches.

TAILLE Principes de la taille du pêcher
Mise en place des coursonnes. Le coursonnage s'établit généralement sur un rameau à bois ou un gourmand d'extrémité, prolongeant la branche charpentière dont on limite l'allongement à 40-50 cm par an avec, éventuellement, suppression des anticipés en surnombre, et taille des latéraux conservés, à 1 ou 2 yeux pour obtenir l'année suivante 1 ou 2 éléments par coursonne.
Formation et exploitation des coursonnes. Le pêcher tendant de lui-même à se ramifier abondamment, les coursonnes sont ensuite taillées en recherchant sur chacune d'elles seulement 2 éléments : la fructification de l'année en cours (assurée par les boutons à fleurs des organes de son extrémité) ; une possibilité de remplacement (assuré par des yeux à bois à sa base).
taille "en crochet". Dans le cas où la fructification apparaît sur le premier élément de la coursonne (chiffonne ou bouquet de mai), rechercher le remplacement de celle-ci en conservant 2 yeux à la base du rameau à bois ou rameau mixte immédiatement au-dessus. Cette technique, dite taille "en crochet", permet à la fois d'exploiter la fructification de l'année (portée par la chiffonne ou le bouquet de mai) et de renouveler la coursonne sans trop l'allonger.

Intervention en cours de végétation :
Présence de deux bourgeons. Lorsque 2 bourgeons se présentent à la suite d'une taille à 2 yeux, les équilibrer en cours de végétation pour qu'ils aient une vigueur moyenne lors de la prochaine taille : si le bourgeon inférieur est faible, pincer le deuxième bourgeon et le palisser vers l'horizontale ; si les 2 bourgeons sont de taille moyenne, les palisser obliquement et les pincer vers 35 cm de long en août ; si ce bourgeon inférieur est fort, le pincer à environ 40 cm, en laissant le supérieur intact.

Sur le rameau mixte :
Conserver les 2 bourgeons inférieurs, les pincer fin juin à environ 35-40 cm de long et, au besoin, les palisser obliquement ; pincer le bourgeon d'extrémité de la coursonne à 4-5 feuilles (tire-sève) ; pincer les bourgeons accompagnant les fruits à 2 feuilles en juin (bourgeons nourrisseurs) ; supprimer tous les bourgeons intermédiaires n'accompagnant pas de fruits ; si le remplacement inférieur semble faible et que le deuxième bourgeon a tendance à s'emporter, pratiquer éventuellement sur celui-ci un deuxième pincement en août.

Aussitôt après la récolte :
Rabattre les coursonnes provenant de rameaux mixtes sur les 2 bourgeons de la base (remplacements pour l'année suivante), et les équilibrer entre eux par pincement et éventuellement palissage, selon l'état, plus ou moins vigoureux, du bourgeons inférieurs; au cas où cette coursonne s'avérerait trop vigoureuse, conserver néanmoins le bourgeon tire-sève et ne rapprocher la coursonne qu'après la chute des feuilles ; sur chiffonne présentant un bourgeon à la base, appliquer le même traitement en rabattant également la coursonne sur ce rameau unique aussitôt après la récolte.

Éclaircissage des fruits :
Intervention ayant pour but de favoriser le volume des fruits, en conservant 6-7 fruits par rameau mixte sur les coursonnes soumises au système de taille à long bois et seulement 3-4 sur celles soumises à la taille courte. Ne conserver que 2 fruits par chiffonne et un seul par bouquet de mai.
Intervenir manuellement après la chute physiologique des fruits lorsqu'ils sont noués, c'est-à-dire (en général) 10-20jours après la pleine floraison.
En culture commerciale, on s'oriente vers l'éclaircissage chimique, à base d'ANA ou de 3-CPA, appliqué au crépuscule, environ 2 semaines après la chute des pétales. Les réactions varient d'un cultivar à l'autre, et cette technique est en cours de perfectionnement.


MALADIES & RAVAGEURS
2 virus principaux. Les taches annulaires (NRSV) handicapent le greffage en pépinière et provoquent sur les arbres atteints des mérithalles courts, avec taches chlorotiques sur feuilles et déformation des fruits. La sharka provoque la décoloration des nervures et l'apparition d'anneaux verdâtres ou jaunâtres sur fruit. Lutte par sélection sanitaire et incinération des sujets atteints.
2 maladies bactériennes. La bactériose du pêcher (Pseudomonas persicae) provoque des taches sur les feuilles et des exsudations abondantes de gomme sur bourgeons, rameaux et fruits, entraînant le dépérissement des sujets atteints. Traitement au cuivre à la chute des feuilles. L'Agrobacterium tumefaciens provoque la galle du collet (crown-gall) : arracher et incinérer les sujets atteints.
Principales maladies cryptogamiques. La cloque du pêcher (Taphrina deformans), le coryneum, le chancre (Fusicoccum amygdali), I'oïdium (Sphærotheca pannosa) et le plomb (Sterenm purpureum).
Principaux insectes. La mouche des fruits (Ceratitis capitata), la petite mineuse, les pucerons verts et farineux, la tordeuse orientale et les acariens.


PROPRIETES & EMPLOIS
Les pêches, nectarines et brugnons se consomment à l'état frais, pochés, en pâtisseries (pêche Melba) ou en marmelade, sorbet, jus de fruits, etc. Les pavies, qui résistent mieux à la cuisson en raison de la fermeté de leur chair, sont de préférence utilisées pour la conserve ou les fruits au sirop. L'amande des noyaux donne une huile utilisée en pharmacie.Les fleurs et les feuilles utilisées en sirop ou infusion ont des propriétés Iaxatives et purgatives.


 
  Pêcher 'Grosse Mignonne'
 VOTRE AVIS
Photo
Photo Photo

8 avis Moyenne des notes (sur 5) : 4,1 
le 01/01/04PrunusNote : 5

 
le 17/03/07PrunusNote : 5

 
le 24/05/07PrunusNote : 4

 
le 02/06/09PrunusNote : 4

 
le 06/07/09 par anbuPrunusNote : 5

j'aime beaucoup cet arbre

 
le 04/09/11Prunus persica 'Grosse Mignonne'Note : 5

Bel arbre, particulièrement vigoureux et résistant au froid, et qui donne des fruits vraiment excellents.

 
le 18/10/11Prunus persica 'Grosse Mignonne'Note : 0

Pas d'info sur la pérode de maturité ????

 
le 23/04/14PrunusNote : 5

 

Vous aussi, donnez une note et votre avis sur
Prunus
Prunus persica
Prunus persica 'Grosse Mignonne'

 
Votre note :
Votre avis :
Votre pseudo (facultatif) :
Code de contrôle* (saisissez 577) :  
(*) Ce système a pour but d'empêcher la soumission de messages inopportuns (spam) par des robots.
Si ce code est incorrect, votre avis ne pourra être pris en compte.



Cette rubrique ne fait pas partie d'un forum de discussion. Elle sert uniquement à donner votre avis ou votre expérience sur une plante pour en faire profiter d'autres internautes.
Pour les demandes de conseils ou toute autre question, il est préférable de nous contacter.


Notre modérateur se réserve le droit de supprimer tout avis farfelu, tendancieux
et tout ceux qu'il estime ne pas avoir leur place ici.



Qui sommes nous ? | Nous contacter | Foire aux questions | Newsletters | Conditions de vente
Confidentialité | Télécharger le catalogue | Liste des plantes
Recherche rapide
 
  Nb articles/page 
Quelques unes des
289 nouveautés
au catalogue
Voir toutes les nouveautés
 
Cupressocyparis x leylandii Gold Rider Cyprès de Leyland 'Gold Rider'
Parthenocissus tricuspidata Minutifolia Vigne vierge japonaise 'Minutifolia'
Actinidia arguta Bayern Kiwi, Kiwai 'Bayern'
Tiarella  Taelon Tiarelle 'Taelon'
Andropogon gerardii Prairie Sommer Baron 'Prairie Sommer'


Base de données de
10111 plantes
décrites avec
20674 photos
Vente en ligne de
7084 végétaux
en 10096 tailles différentes
1690 Arbustes
393 Arbres
205 Conifères
3959 Vivaces
77 Fougères
529 Bulbes
328 Graminées
48 Bambous
232 Haies
262 Grimpants
332 Aquatiques
351 Rosiers
179 Fruitiers
72 Méditerranéennes
10 Palmiers
39 Kits de plantes
Inscrivez-vous
pour recevoir les informations sur
nos nouveautés et promotions
 
Nos dernières newsletters
   Chèque cadeau
   Témoignages clients
   Qui sommes nous ?
   Nous contacter
   Conditions de vente
   Télécharger le catalogue
   Foire aux questions
   Confidentialité
   Nos partenaires
Version du site
pour écran 1024 X 768
 Aperçu
Bizarres et Originales
Lis des crapauds - Tricyrtis hirta Brunnera macrophylla 'Looking Glass'
Comment qualifier ces plantes inhabituelles ?
Délirantes, attachantes, étonnantes, monstrueuses, insolites.
Noisetier tortueux - Corylus avellana 'Contorta' Campanule 'Pink octopus'
Qu'elles soient tortueuses, naines, aux formes ou aux coloris surprenants, ces plantes ne laissent pas indifférents.
Arbre aux faisans - Leycesteria formosa Echinacea purpurea 'Doubledecker'
Voir notre sélection de
ces drôles de plantes
 Commandez dès aujourd'hui 
jardindupicvert.com
Vente en ligne de Plantes
vide
vide
Me connecter à mon compte  
adresse email   
mot de passe
(oublié ?)

   Espace Professionnel