1 article trouvé
Arbre - Fruitier>Fruits à pépins
 
Photo Photo
 
Pommier 'Melrose'
Malus domestica
  Photo
Photo Photo
  Qté      
  Hors saison
   
buisson_de_2_ans (H env.70cm), en racines_nues
 
Hors saison
 
 
 
34,00
 
   haute-tige (tronc de 1,5 à 2,2 m), en racines_nues
 
Hors saison
 
 
 
81,00
 
 
demi-tige (tronc de 1 à 1,5 m), en racines_nues
 
Hors saison
 
 
 
49,00
 
   
Commande possible à partir du 22/10/14
 
Exposition au soleilHumidité du sol : pas trop sec à fraisPlante rustique, au moins jusque -15°CSol ordinaireBesoin en matière organique :  NormalpH (acidité) du sol : ni trop de calcaire, ni trop acideFeuillage caducPort (forme) de la plante : EtaléIntérêt printanierIntérêt automnalComestibleFruitière
Type : Arbre  
H X L adulte : 4 X 6 m  
Floraison :
(fructification)
Avril
Septembre à Octobre
 
De grosses pommes rose à rouge vif, à chair parfumée, croquante sucrée. Récolte tardive.

Exposition au soleil. Sol ordinaire, pas trop sec à frais. Rustique, au moins jusqu'à -15°C.
Feuillage caduc. Port Etalé. Intérêt printanier, automnal. Comestible. Fruitiere.

(voir les photos des 19 variétés de Malus domestica ou les 34 Malus)
Malus domestica Melrose
Agrandissement
 
  C'est le pommier qui produit des fruits à consommer crus en dessert, cuits ou en jus. Ils servent également à la fabrication du cidre après fermentation.
Beaucoup de variétés ont été sélectionnées au fil des siècles pour la production de pommes aux propriétés gustatives variés.
(concerne les 19 variétés de Malus domestica de notre catalogue)
Les pommiers sont en général facile de culture en zone tempérée à partir du moment où vous leur procurerdu soleil, mais pas trop brûlant, une terre profonde et un peu d'espace pour s'étaler.
Ils sont très ornementaux pour leur floraison rouge, rose ou blanche, parfois pour leur feuillage, et pour leurs fruits.
(concerne les 36 variétés de Malus de notre catalogue)
 
 
  Malus domestica 'Melrose' - Pommier 'Melrose'
BOTANIQUE
Photo
Photo Photo

Famille :    (Rosaceae)
Synonymes :    Malus pumila 'Melrose'
    Pyrus domestica 'Melrose'
    Pyrus malus 'Melrose'
    Malus communis 'Melrose'
Origine :     Ohio (1932)

Le genre MALUS :
Environ 25 espèces (régions tempérées de l'hémisphère nord, Asie).
Arbrisseaux ou arbustes très ramifiés, rarement spinescents. Bourgeons hivernaux ovoïdes, de grande taille, pubescents, à nombreuses écailles imbriquées. Feuilles caduques, simples, quelquefois lobées, tendres, plus ou moins pubescentes, à dents marginales aiguës. Fleurs en ombelle ; pétales suborbicaux, fendus, blancs, roses ou rouges. 15-50 étamines. Anthères jaunes, à déhiscence centrifuge. 2-5 styles soudés à la base. Fruit plus ou moins globuleux, à calice persistant ou caduque, 3-5 carpelles soudés, à parois cartilagineuses ; 2 ovules ou plus. Chair généralement sans cellules pierreuses.

Descriptif de l'espèce M. DOMESTICA :
Arbre 10 m, plus ou moins dressé ou étalé, selon les cultivars. Cime adulte globuleuse, aplatie. Feuille alternes (phyllotaxie 2/5), elliptiques, 3,5 x 8-10 cm, acuminées, arrondies à la base et redentées, vert foncé sur la face supérieure, vert plus pâle en dessous, ne jaunissant pas à l'automne avant de tomber. Pétiole muni à la base de 2 stipules caduques. Yeux normaux plus ou moins proéminents selon les cultivars et leur emplacement sur le rameau, possédant 2 yeux stipulaires, souvent invisibles à l'œil nu. Selon l'importance et la nature du flux de sève qu'ils reçoivent, ils peuvent se développer en bourgeons dès l'année de leur formation ou demeurer latents plusieurs années de suite. Des yeux adventifs apparaissent fréquemment sur bois âgé. Tous ces yeux donnent naissance à des organes différents selon l'importance et la qualité de leur alimentation. Ceux qui reçoivent une sève brute de façon excessive donnent naissance à de très forts bourgeons, devenant à la chute des Feuilles des gourmands. Ceux qui sont modérément alimentés donnent des rameaux à bois de vigueur moyenne ou des brindilles de faible vigueur. Enfin, ceux qui reçoivent peu de sève brute et davantage de sève élaborée se transforment en dard puis en bouton à fleurs. Tous les organes du pommier sont plus ou moins pubescents. Les bourgeons prolongent leur végétal jusqu'en octobre. Les rameaux à écorce de couleur variable (brune, grise, verdâtre ou rougeâtre selon les cultivars) présentent de nombreux lenticelles. Sur certains cultivars, Ies dards sont, en plein hiver, difficiles à différencier des boutons à fleurs, et il est préférable d'attendre le prédébourrement pour ne pas les confondre lors de la taille en sec.
Le processus de la fructification se déroule normalement en 2 ans : première année - transformation de l'œil en dard ; deuxième année - évolution du dard en bouton à fleur. Mais la formation de ceux-ci est parfois accélérée et il est assez fréquent que, sur certains cultivars, les yeux insérés directement sur un rameau ou à son extrémité se transforment en bouton dès la première année, d'où la présence de boutons à fleurs sessiles latéraux ou terminaux (brindilles ou rameaux couronnés). Chaque bouton donne naissance à une inflorescence en corymbe comprenant 6 à 8 fleurs, parfois davantage. La floraison, plus tardive que celle du poirier, commence en avril alors que, sur certains cultivars et en régions plus fraîches, elle se présente jusqu'en juin (cultivars à cidre notamment). La précocité et le décalage de la floraison des cultivars à fruits de table ne préjugent nullement l'époque de leur maturité plus ou moins hâtive, mais doit être prise en considération pour les problèmes de pollinisation de cultivars stériles. Il importe en effet que les cultivars pollinisateurs soient en pleine floraison au même moment que les cultivars à polliniser. Il est donc nécessaire d'intercaler des cultivars pollinisateurs dans les vergers de cultivars autostériles. La floraison commence par l'apparition du blanc des pétales de la fleur centrale.À plein épanouissement, les pétales vont du blanc au rose selon les cultivars La disposition des pièces florales favorise la fécondation et l'alimentation de la première fleur centrale du corymbe dont l'ovaire, une fois fécondé, donne un jeune fruit prenant souvent prépondérance sur les latéraux et doit de préférence être conservé lors de l'éclaircissage des fruits en juin. Les fruits, charnus, mûrissent de juillet à juin suivant, selon les cultivars et les procédés de conservation. Ils ne blettissent pas mais deviennent farineux avant la sénescence. Après cueillette, les bourses donnent naissance à des organes de peu de vigueur, favorables à la fructification (dards, lambourdes, courtes brindilles).

Particularité de M. D. 'MELROSE' :
Grosses pommes rose à rouge vif, à chair parfumée, croquante sucrée. Récolte tardive.
Pollinisateurs : Calville blanc, Gloster 69, Golden Delicious, Granny Smith, Idared, Reine des Reinettes

 
  Malus domestica 'Melrose' - Pommier 'Melrose'
 COMPLÉMENTS DE CULTURE
Photo
Photo Photo

- le genre MALUS :

CULTURE
TAILLE (Février-Avril) Avant la reprise en végétation, tailler le bois malade ou mort et les branches se croisant pour ne garder que les branches vigoureuses et maintenir un beau port.


MALADIES & RAVAGEURS
Pucerons, araignées rouges, chenilles, tavelure du pommier, pourridé, chancre, feu bactérien et mildiou peuvent poser des problèmes.


PROPRIETES & EMPLOIS
Nombreuses espèces ornementales par leur floraison, leur feuillage ou leurs fruits. Fruit consommés crus en dessert, cuits ou en jus. Servent également à la fabrication du cidre après fermentation.


- l'espèce M. DOMESTICA :

CULTURE
ENGRAIS & AMENDEMENT Avant la plantation, corriger les insuffisances du sol par une fumure de fond phospho-potassique et des apports organiques. En cours d'exploitation, la fumure d'entretien destinée à couvrir les exportations et les besoins des arbres augmente chaque année pour se stabiliser lorsqu'ils deviennent adultes.
Surveiller ensuite l'état de la végétation par des apports d'oligo-éléments tels que bore, fer, manganèse, etc., destinés à éviter les carences (chlorose, taches de liège, décoloration ou atrophie du feuillage, etc.).

PLANTATION Le pommier aime la fraîcheur et préfère les terres argileuses tant qu'elles sont profondes, perméables et suff1samment drainées. Préfère les climats doux, résiste aux froids d'hiver et craint les très fortes chaleurs.
Ne pas enterrer le bourrelet de greffe parfois proéminent.

TAILLE Lors des tailles de formation des branches, n'employer qu'exceptionnellement des barrages de sève en raison des risques d'infection de chancre sur les blessures superficielles. Tailler les prolongements assez courts pour leur assurer une ramification régulière dès leur base.


MALADIES & RAVAGEURS
Virus nécessitant l'arrachage et l'incinération des arbres atteints : prolifération des rameaux provoquant l'aspect de "bois de sorcière" ; présence de méplats sur les branches ; souplesse excessive des rameaux par lignification défectueuse (bois caoutchouc). Mosaïque du pommier s'extériorisant par la panachure des feuilles.
Maladie bactérienne : feu bactérien. Surtout sensible sur 'Jonathan', 'Cox's Orange', 'Idared', 'Melrose', 'Reinette Clochard', 'Granny Smith', 'Golden Delicious', 'Akane', 'Reine des Reinettes'. Pour les attaques isolées, couper les branches atteintes à 50-60 cm en dessous des symptômes et les brûler immédiatement. En cas de rechute, arracher aussitôt les arbres ainsi que les autres Rosacées ligneuses aux alentours (aubépine, sorbier, pyracantha, etc.) et les incinérer.
Principales maladies physiologiques se déclarant sur fruits lors de leur conservation : bitter-pit, cœur brun ; fruits vitreux ; brunissement interne (échaudure). Rectifier les fumures et surveiller l'atmosphère de conservation.
Maladies cryptogamiques les plus répandus : chancre, tavelure, moniliose et oïdium.
Insectes attaquant branches et troncs : cossues, zeuzères, scolytes et xylébores.
Insectes et acariens détériorant surtout feuillage et fruits.
Divers pucerons (mauve, vert et lanigère) : anthonome du pommier, hoplocampe, carpocapse et acariens.


PROPRIETES & EMPLOIS
Le pommier est l'espèce fruitière la plus cultivée en France. Autrefois davantage répandue dans la moitié nord, la production de fruits de table s'est, de nos jours, et sous l'effet de l'importation de cultivars américains, comme de l'obtention de nouveautés dues aux centres de recherches, aux mutants et aux spurs, concentrée autour des vallées du sud-est et du sud-ouest, ainsi que dans la partie ouest de la vallée de la Loire.
Certains cultivars ont néanmoins besoin de froid hivernal très marqué et d'une humidité de l'air relativement élevée durant la végétation, et quelques vergers sont dispersés en moyenne altitude, en Alsace, dans les départements de l'Aisne, du Loiret, de la Corrèze et du Cher. Les rendements varient énormément selon le porte-greffe, la densité de plantation, la forme, l'âge des arbres et la qualité du sol. Par la taille et l'éclaircissage, on évite le phénomène d'alternance et recherche des fruits de 60 à 65 mm de diamètre.


 
  Pommier 'Melrose'
 VOTRE AVIS
Photo
Photo Photo

9 avis Moyenne des notes (sur 5) : 3,6 
le 08/05/06MalusNote : 0

 
le 10/09/08 par RECONNAISSANTMalusNote : 5

Je dois préparé une fiche descriptive du pommier sauvage et je vous remercie pour votre travail ainsi que le langage simplifié .MENTION très bien.

 
le 06/08/09Malus

bonne description sur le malus , la taille et les maladies des feuilles et fruits

 
le 16/02/11 par pauloMalus domestica 'Melrose'

Trés bonne variété longe conservation facile d'entretien Bonne pomme

 
le 29/04/13 par totoMalus domestica 'Melrose'Note : 3

bien

 
le 10/10/13 par beaurepaireMalus domestica 'Melrose'Note : 4

belles pommes trés bonnes

 
le 26/10/13Malus domestica 'Melrose'Note : 4

 
le 26/10/13Malus domestica 'Melrose'Note : 4

 
le 20/05/14 par SwissGreenMalusNote : 5

je doit préparer un dossier de 2'000 plantes pour passer ma maitrise fédérale, et presque toutes les informations que je recherches sont sur votre site internet.
Merci beucoup pour votre travail, c'est en partie grâce a vous que je réussi ;)
Bonne continuation !!!

 

Vous aussi, donnez une note et votre avis sur
Malus
Malus domestica
Malus domestica 'Melrose'

 
Votre note :
Votre avis :
Votre pseudo (facultatif) :
Code de contrôle* (saisissez 539) :  
(*) Ce système a pour but d'empêcher la soumission de messages inopportuns (spam) par des robots.
Si ce code est incorrect, votre avis ne pourra être pris en compte.



Cette rubrique ne fait pas partie d'un forum de discussion. Elle sert uniquement à donner votre avis ou votre expérience sur une plante pour en faire profiter d'autres internautes.
Pour les demandes de conseils ou toute autre question, il est préférable de nous contacter.


Notre modérateur se réserve le droit de supprimer tout avis farfelu, tendancieux
et tout ceux qu'il estime ne pas avoir leur place ici.



Qui sommes nous ? | Nous contacter | Foire aux questions | Newsletters | Conditions de vente
Confidentialité | Télécharger le catalogue | Liste des plantes
Recherche rapide
 
  Nb articles/page 
Quelques unes des
302 nouveautés
au catalogue
Voir toutes les nouveautés
 
Heliopsis helianthoides Spitzentanzerin Soleil 'Spitzentanzerin'
Carex morrowii Mosten Laîche japonaise 'Mosten'
Allium  Mont Blanc Ail d'ornement 'Mont Blanc'
Liquidambar styraciflua Slender Silhouette Copalme d'Amérique 'Slender Silhouette'
Hedera helix Normandy Carpet Lierre commun 'Normandy Carpet'


Base de données de
10140 plantes
décrites avec
20745 photos
Vente en ligne de
7124 végétaux
en 9908 tailles différentes
1710 Arbustes
394 Arbres
207 Conifères
3959 Vivaces
77 Fougères
534 Bulbes
328 Graminées
48 Bambous
235 Haies
263 Grimpants
332 Aquatiques
351 Rosiers
179 Fruitiers
72 Méditerranéennes
10 Palmiers
39 Kits de plantes
Inscrivez-vous
pour recevoir les informations sur
nos nouveautés et promotions
 
Nos dernières newsletters
   Chèque cadeau
   Témoignages clients
   Qui sommes nous ?
   Nous contacter
   Conditions de vente
   Télécharger le catalogue
   Foire aux questions
   Confidentialité
   Nos partenaires
Version du site
pour écran 1024 X 768
 Aperçu
Bizarres et Originales
Lis des crapauds - Tricyrtis hirta Brunnera macrophylla 'Looking Glass'
Comment qualifier ces plantes inhabituelles ?
Délirantes, attachantes, étonnantes, monstrueuses, insolites.
Noisetier tortueux - Corylus avellana 'Contorta' Campanule 'Pink octopus'
Qu'elles soient tortueuses, naines, aux formes ou aux coloris surprenants, ces plantes ne laissent pas indifférents.
Arbre aux faisans - Leycesteria formosa Echinacea purpurea 'Doubledecker'
Voir notre sélection de
ces drôles de plantes
 Commandez dès aujourd'hui 
jardindupicvert.com
Vente en ligne de Plantes
vide
vide
Me connecter à mon compte  
adresse email   
mot de passe
(oublié ?)

   Espace Professionnel