connexion icone-emballage-adapte icone-garantie-qualite-vegetale icone-livraison-suivie panier recherche add add_circle check navigate_before navigate_next close mode_edit delete_forever expand_less expand_more keyboard_arrow_left keyboard_arrow_right zoom_in
star star-grey
Laurier-Cerise, Laurier palme 'Reynvaanii'
Exposition conseillée : Mi-ombre Mi-ombre
Type de feuillage : Persistant Persistant
Rusticité : Rustique (T° mini : -15°) Rustique (T° mini : -15°)
Port : Buissonnant Buissonnant
Humidité du sol : Pas trop sec à frais Pas trop sec à frais

Laurier-Cerise, Laurier palme 'Reynvaanii'

Prunus laurocerasus 'Reynvaanii'

Soyez le premier à laisser un avis sur ce produit !
Type : Arbuste
Taille adulte (H x L): 3m x 2m
Période de floraison : Mai
Utilisation : Plante de haie
Ce laurier-cerise est touffu, compact, très rustique, avec un port érigé. Sa floraison est généreuse chez les jeunes sujets, éparses chez les plus âgées. Les fruits sont toxiques.

À propos de l'espèce Prunus laurocerasus

Dès son introduction en Europe au 16ème siècle, le laurier-cerise a eu du succès auprès des jardiniers, de part sa capacité à supporter la taille. Ils l'ont tout de suite utilisé pour la réalisation de haies persistantes et de cabinets de verdure. Le laurier cerise type, placé en isolé, peut atteindre 8 mètres de hauteur. Les cultivars actuels sont un peu plus petits. Suivant la variété choisie, ils peuvent atteindre entre 1m et 5 mètres de hauteur, s'adaptant aussi bien aux petits qu'aux grands jardins. Son feuillage dense, son port compact en font un arbuste de premier plan pour la réalisation de haies occultantes. Par contre, laissé libre ou taillé légèrement, le coeur de l'arbuste s'éclaircira peu à peu et il perdra son port compact. Le laurier cerise aime les sols relativement frais, drainés et dépourvus de calcaire. Les feuilles (qui contiennent de l'acide cyanhydrique), les fruits et toutes les parties du laurier cerise sont toxiques pour les humains. Pourtant, depuis fort longtemps, les cuisiniers utilsent les feuilles pour donner un léger goût d'amande amère aux crèmes et laitages. Mais il vaut mieux être prudent si on ne sait pas l'utiliser. Une erreur de dosage et le dessert devient poison.
Lire moins Lire plus
Voir les autres Prunus laurocerasus

À propos du genre Prunus

Le genre Prunus regroupe environ 400 espèces d'arbres et d'arbustes, à feuillage caduc le plus souvent, parfois persistant. Les fleurs, blanches ou roses, généralement à 5 pétales, sont parfois doubles ou semi-doubles, solitaires ou réunies en grappe ou en ombelle. Indéniablement décoratives, elles sont le plus souvent suivies de fruits comestibles et délicieux (prunes, cerises, pêches, ....), parfois comestibles mais amers ou âpres (merises, prunelles), plus rarement toxiques (fruits du laurier cerise).

Lire moins Lire plus
Voir les autres Prunus

Description détaillée

Plantation

Exposition conseillée
Soleil|Mi-ombre
Rusticité
Rustique (T° mini : -15°)
Humidité du sol
Pas trop sec à frais
PH du sol
Neutre
Richesse du sol
Normal

Caractéristiques produit

Type
Arbuste
Utilisation
Plante de haie
Type de feuillage
Persistant
Hauteur
De 2 à 3m
Hauteur à maturité (m)
3
Largeur à maturité (m)
2
Port
Buissonnant
Type de sol
Normal
Mois de floraison
Mai
Couleur(s) de floraison
Blanc
Couleur(s) du feuillage
Vert
Toxicité
Attention, certaines parties sont toxiques.
Plante de bassin
Oui
Plante de haie
Oui
Saison de floraison
Printemps

Botanique

Nom botanique
Prunus laurocerasus 'Reynvaanii'
Famille
Rosaceae
Synonyme
Laurocerasus officinalis 'Reynvaanii'|Padus laurocerasus 'Reynvaanii'
Variété
Reynvaanii
Genre
Prunus
Espèce
Prunus laurocerasus

Le Genre Prunus :

Environ 400 espèces (régions tempérées de l'hémisphère nord ; 17 espèces en Europe). Arbres et arbustes caducs, rarement persistants. Feuilles simples, alternes, dentelées, parfois entières, stipulées. Bourgeons constitués d'écailles imbriquées (ordinairement nombreuses). Fleurs solitaires, en fascicules ou en grappes, naissant souvent avant les Feuilles ; 5 sépales, 5 pétales souvent blancs, parfois roses à rouges ; étamines en nombre indéfini ; 1 carpelle à long style terminal, 2 ovules. Fruit drupe, généralement à 1 noyau, comestible chez de nombreuses espèces.

Particularité de l'espèce Prunus laurocerasus : Arbrisseau persistant, 2-4 m, voir petit arbre (jusqu'à 8 m) sous climat doux. Jeunes pousses glabres, vertes. Feuilles oblongues à obovales ou elliptiques, coriaces, épaisses, 5-15 cm, entières ou légèrement dentées, vert foncé brillant à l'avers, plus pâles au revers ; pétiole de 8-10 mm. Fleurs blanches, 8 mm environ, en grappes courtes, érigées, 5-12 cm. Floraison en mai, souvent remontante en automne. Fruit conique, 8 mm, pourpre noirâtre.

Particularité de la variété : Touffu, compact, très rustique, à port érigé. Feuilles oblongues à elliptiques étroites, 9-14 X 2,5-4 cm, peu dentées, vert sombre, non lustrées. Floraison généreuse chez les jeunes plants, éparses chez les plus âgées.


Culture

Genre Prunus

plantation

dans un emplacement dégagé et ensoleillé. Les Prunus fleurissant hâtivement au printemps doivent être plantés en site abrité. S'ils vivent en sol ordinaire, ils se plaisent particulièrement en sol calcaire (sauf les espèces persistantes).

taille

(Fevrier-Avril) Caduques : avant la reprise en végétation, tailler le bois malade ou mort et les branches se croisant pour ne garder que les branches vigoureuses et maintenir un beau port. Sauf pour P. glandulosa et P. triloba : après la floraison, tailler toutes les branches à 1/4 de leur longueur, au-dessus d'un bourgeon vigoureux, pour obliger la plante à reformer de nouvelles pousses près de la base. Persistants : après la floraison, tailler légèrement et supprimer les rameaux qui déséquilibrent le port de la plante. Haies : pour les caduques, après la floraison ; pour les persistants, au début ou en fin de printemps.

maladies & ravageurs

Parmi les maladies cryptogamiques à redouter, la moniliose et la criblure sont les plus fréquentes. La moniliose (due à Monilia taxa) provoque le dessèchement des bouquets floraux. Puis des chancres se développent sur les rameaux, causant la mort des parties situées au-dessus. La criblure (due à Coryneum bejerinckii) se manifeste par la formation de taches circulaires brunâtres sur les feuilles, taches qui se perforent facilement. En outre, sur les rameaux naissent de petites lésions circulaires qui laissent exsuder de la gomme. Pour lutter dans les deux cas, commencer par couper les rameaux malades. Pulvériser des fongicides à base de cuivre (bouillie bordelaise), ou à base de captafol et de thirame pour la criblure. Procéder dès la chute des feuilles et jusqu'en janvier au plus tard. En cas d'attaques de pucerons ou de cochenilles au cours de l'été, traiter avec des insecticides spécifiques.


Espèce Prunus laurocerasus

plantation

en sol profond, non calcaire.

taille

En cas de fortes gelées (inférieures à -15°°C), les rameaux se nécrosent ; les rabattre au sol, la plante rejette bien ensuite.

propriété & emploi

Plantes idéales pour former des haies de plus de 2 m de haut. Les feuilles renferment des alcaloïdes et un glucoside, la prulaurasine ; sous l'action d’une enzyme libérée lorsque le feuillage est froissé, cette substance émet de l'acide cyanhydrique, poison violent. Les entomologistes se servent de cette propriété pour tuer les insectes emprisonnés dans une bouteille.


Avis


Pas d'avis utilisateur pour le moment.

15,40 € -30%
22,00 €

Hauteur livrée : 40cm minimum
15,40 € 22,00 €
Bien choisir son conditionnement
Garantie qualité végétale
Livraison suivie
Emballage adapté