Ajouter à ma liste d’envie
  • Livraison la semaine de votre choix
  • Paiement 100% sécurisé
  • Garantie de reprise 1 an

Eglantier

Rosa canina

L'églantier est un arbuste indigène en Europe. Très légèrement odorant, résistant, avec des fleurs simples, blanches ou roses, il conviendra pour toute scène paysagère naturelle. Les fruits, très riches en vitamines C (20 fois plus que les agrumes), se dégustent en confitures, sirop ou gelées. Réduits en poudre, dans une infusion, ils aident à prévenir et soigner les refroidissements. Petit rappel : ce sont les graines contenues dans les cynorrhodons qui donnent le poil à gratter.

Plantation

Exposition soleil, mi-ombre, rusticité rustique (t° mini : -15°), type de sol normal, richesse du sol riche, humidité du sol sec, ph du sol neutre, calcaire

Tous nos conseils de plantation

Caractéristiques

Plante, légèrement parfumée, hauteur à maturité 3 m, largeur à maturité 2,50 m, couleur de floraison blanc, saison de floraison printemps, type de feuillage caduc, port buissonnant

Caractéristiques complètes

Caractéristiques de l'espèce Rosa canina

Rosa canina est le seul rosier mellifère ce qui lui confère un atout de plus. N'hésitez pas à en inclure dans vos haies libres ou campagnardes. Les abeilles apprécieront.

Plantation

  • Exposition soleil, mi-ombre
  • Rusticité Rustique (T° mini : -15°)
  • Humidité du sol Sec
  • pH du sol Neutre, Calcaire
  • Type de sol Normal
  • Richesse du sol Riche
  • Période de plantation de avril à décembre
  • Vitesse de pousse rapide
  • Engrais amendement

    Apporter un engrais équilibré et un mulch en fin d'hiver ou au début du printemps. Au printemps et en été, apporter un engrais liquide équilibré toutes les 3 semaines. Pour les rosiers greffés : supprimer les gourmant qui poussent en dessous du point de greffe.
  • Taille

    Oui
  • Protection

    Dans les régions les plus froides, recouvrir les souches en hiver d'une litière de feuilles mortes.
  • Maladie ravageur

    Chlorose. Jaunissement plus ou moins accusé du limbe, les nervures restant vertes ; ne pas planter en sol calcaire, éviter l'excès d'eau. Mosaïque. Virus de la mosaïque du rosier, apparition de taches plus ou moins jaunes sur les feuilles, réduction de la croissance et de la floraison. Crown gall (Agrobacterium tumefaciens). Bactérie provoquant une tumeur au collet et sur les racines superficielles. Mildiou (Peronospora sparsa). Champignons sur la face supérieure des feuilles, taches desséchées avec poussière blanche dessous, chute des feuilles ; aérer les serres, appliquer des fongicides à base de cuivre. Oïdium (Sphaerotheca pannosa). Feutrage blanc, d'aspect farineux sur tous les organes aériens, feuilles crispées, déformation des boutons floraux ; tailler les plantes, appliquer des fongicides soufrés. Pourriture grise (Botrytis cinerea). Taches brunes sur les feuilles et les tiges avec ensuite nécroses, dessèchement des pétales, lésions recouvertes d'une poussière grise en conditions humides ; détruire les parties malades, aérer les serres, appliquer des fongicides. Rouille. Cycle total sur le rosier, tige, feuilles, nervures, avec grosses pustules orange au printemps, puis petites pustules orange à la face inférieure des fleurs, enfin pustules poudreuses, noires à l'automne ; appliquer des fongicides. Taches noires (Marsonina rosae). Taches noires circulaires sur feuilles ; appliquer des fongicides. Nématodes (Meloidogyne hapla, Pratylenchus vulnus et P. penetrans). Attaques du système racinaire. Noctuelles. Feuilles dévorées par des chenilles vertes. Pucerons (Macrosiphum rosae, Aphis promi, Maculolachnus submaculata). Pousses et boutons attaqués, arrêt de croissance, avortement des fleurs. Tenthrèdes des feuilles (Arge rosae, A. pagana, Caliroa acthiops). feuilles dévorées ou découpées par des chenilles. Tenthrèdes des tiges (Blennocampa elongatula, Ardis sulcata, A. brunniventris). Flétrissement des pousses, tiges et pousses minées par des galeries. Tordeuse (Croesia bergmanniana, Archips rosanus, A, podana). Feuilles enroulées avec des fils soyeux, rongés par la chenille. Lutte par pulvérisation de parathion, azinphos. Acariens (Tetranychus urticae). Taches jaunes sur les feuilles à aspect terne.
  • Propriété emploi

    La très grande vogue du rosier est due à ses qualités ornementales et culturales qui sortent de l'ordinaire : élégant bouton floral, coloris variés (sauf le bleu), nombreux cultivars odorants, floraison parfois remontante. Son emploi ornemental dépend en grande partie de son caractère arbustif qui n'est pas toujours très marqué. C'est, en outre, l'une des rares plantes pour laquelle ont été créés des jardins spéciaux, les roseraies. Les massifs sont homogènes, le mélange avec d'autres genres étant rarement aisé, souhaitable ou possible. On peut définir 4 grands types d'emploi : production de roses pour le parfum ; production de fleurs coupées, (culture intensive et commerciale) ; plantation en milieu naturel pour constitution de haies, couverture du sol, de talus, de murs ; décoration des jardins. Ces plantes se prêtent à de nombreuses utilisations ornementales en pots, jardinières, treilles, pylônes, guirlandes etc. La distance de plantation dépend de l'utilisation, en massif ou en isolé et du type de rosier. Pour les massifs : buissons à grandes fleurs, 8 au m2 (tous les 40-60 cm ; Polyanthas, Floribundas, 9 au m2 (tous les 40-50 cm). En présentation individuelle : en demi-tige et tige, en alignement tous 1-1,50 m ou groupés par 3-5 tous les 70 cm ; grimpants, tous les 1,50-3 m.

Informations botaniques

  • Famille Rosaceae
  • Genre Rosa
  • Espèce Rosa canina
  • Nom botanique Rosa canina
  • Origine Europe centrale

Caractéristiques de la variété Rosa canina

  • Type Rosiers
  • Utilisation Plante mellifère, Vertus médicinales
  • Hauteur à maturité 3 m
  • Largeur à maturité 2,50 m
  • Port Buissonnant
  • Mois de floraison juin et juillet
  • Saison de floraison printemps
  • Saison d'intérêt printemps, ete, automne
  • Couleur de floraison Blanc rosé, plus ou moins rose ou blanc.
  • Parfumé Légèrement parfumée
  • Mellifère Oui
  • Type de feuillage Caduc
  • Ecorce remarquable Non
  • Mois de fructification novembre
  • Toxicité Non

Selon Flore de L'abbé H. COSTE

1233.- Rosa canina L.

— Arbrisseau de 1 à 3 mètres, généralement verdâtre et à rameaux robustes, dressés ; aiguillons forts, crochus ou arqués, dilatés à la base ; feuilles à 5-7 folioles plus ou moins grandes, ovales ou elliptiques, glabres, à dents simples, doubles ou composées-glanduleuses ; stipules et bractées dilatées, allongées ; fleurs roses ou blanches, plus ou moins grandes, solitaires ou en corymbes ; pédicelles lisses, plus rarement hispides-glanduleux à glandes inodores ; sépales appendiculés, réfléchis après la floraison et promptement caducs ; stigmates en tête velue ou glabre ; fruit gros, presque toujours lisse. Varie à feuilles plus ou moins pubescentes (Rosa dumetorum Thuill.). Région de la plaine et des basses montagnes, dans toute la France et en Corse.— Europe, Asie occidentale, Afrique septentrionale. = Mai-juillet.


Source Flore descriptive et illustrée de la France de la Corse et des contrées limitrophes par L'abbé H.COSTE - Télécharger la page

Autres variétés du genre Rosa