Ajouter à ma liste d’envie
  • Livraison la semaine de votre choix
  • Paiement 100% sécurisé
  • Garantie de reprise 1 an

Rosier à fleurs groupées 'Mainaufeuer'

Rosa x floribunda 'Mainaufeuer'

Rosier remontant, à fleurs semi-doubles de 4 cm de diamètre, rouges, souvent groupées en ombelles. Feuillage vert clair, vernissé. Port évasé et compact.

Ce rosier, assez bas, au port évasé, se couvre de nombreuses fleurs semi doubles, d'un beau rouge soutenu, toute la saison. Les roses sont souvent groupées en ombelles Ce rosier peut s'employer comme couvre-sol ou en bordure de massif.

Plantation

Exposition soleil, rusticité rustique (t° mini : -15°), type de sol normal, richesse du sol riche, humidité du sol pas trop sec à frais, ph du sol tous

Tous nos conseils de plantation

Caractéristiques

Plante, non parfumée, hauteur à maturité 50 cm, largeur à maturité 60 cm, couleur de floraison rouge, mois de floraison de juin à octobre, couleur du feuillage vert moyen, type de feuillage caduc, port ouvert

Caractéristiques complètes

Genre Rosa

27 espèces en France. Arbustes ou sous-arbrisseaux, parfois arbrisseaux. Port dressé ou rampant, sarmenteux ou non. Rameaux garnis d'épines d'origine épidermique, rarement inermes. Feuilles vertes, caduques, parfois semi-persistantes ou persistantes, stipulées, alternes, composées (sauf quelques espèces). Fleurs solitaires ou en corymbes terminaux, de type 5, étamines disposées en 10 séries rayonnantes, donnant par transformation en culture les pétales ; nombreux carpelles. Fruit cynorrhodon ou réceptacle en forme d'urne charnue. Graine en akène longuement plumeux. (2n = 14 et multiple de 7).

Caractéristiques de l'espèce Rosa floribunda

Ce sont des rosiers très ramifiés à la généreuse floraison en bouquets de 3 à 25 fleurs qui s'étale de l'été à l'automne. Selon leur taille, ils sont destinées aux massifs ou en isolé. N'hésitez-pas à couper les fleurs fanées pour favoriser la remontée de floraison. Le label ADR (Allgemeine Deutsche Rosenneuheitenprüfung) est décerné chaque année à de nouvelles variétés de rosiers, proposées par leurs obtenteurs pour être testés en conditions réelles. Cette compétition créée en 1947 est considérée comme l'une des plus difficiles au monde pour les rosiers. Les arbustes sont évalués en conditions réelles, sans aucun traitement phytosanitaire pendant trois années et dans onze stations d'essais réparties dans toute l'Allemagne. Les rosiers sont testés sur leur résistance au froid, aux maladies (fongiques notamment), aux parasites, tout comme pour leur floribondité, leur port, leur beauté, leur parfum, leur couleur, leur croissance. Sur plus de 1700 variétés testées depuis 1947, moins de 190 ont obtenu cette distinction en un peu plus de 60 ans. Qui plus est, les rosiers continuent à être évalués après avoir obtenu un ADR et ceux qui ne satisfont plus aux exigences en constante augmentation de ce label, le perdent. L'ADR est un gage de qualité lors de l'achat d'un rosier.

Rosier érigé ou buissonnant, très ramifié, remontant, généralement à rameaux épineux. Feuilles vert sombre, luisantes composées de folioles de taille moyenne, ovales ou lancéolées. Fleurs simples à très doubles, parfois parfumées, généralement en bouquets de 3-25, rarement solitaires. Floraison continue de l'été à l'automne sur les rameaux de la 1ère et de la 2ème année.

Caractéristiques de la variété Rosier à fleurs groupées 'Mainaufeuer'

Rosier remontant, à fleurs semi-doubles de 4 cm de diamètre, rouges, souvent groupées en ombelles. Feuillage vert clair, vernissé. Port évasé et compact.

Plantation

  • Exposition soleil
  • Rusticité Rustique (T° mini : -15°)
  • Humidité du sol Pas trop sec à frais
  • pH du sol Tous
  • Type de sol Normal
  • Richesse du sol Riche
  • Période de plantation de janvier à décembre
  • Vitesse de pousse normale
  • Engrais amendement

    Apporter un engrais équilibré et un mulch en fin d'hiver ou au début du printemps. Au printemps et en été, apporter un engrais liquide équilibré toutes les 3 semaines. Pour les rosiers greffés : supprimer les gourmant qui poussent en dessous du point de greffe.
  • Taille

    Pour tous les rosiers, espèces botaniques, variétés ou cultivar, enlèvement du bois mort durant l'hiver, suppression des fleurs fanées pour toutes les espèces, variétés ou cultivars dont les fruits sont sans intérêt décoratif. Taille, si nécessaire, au printemps après les risques de gel, afin d'avoir une cicatrisation rapide. Pour favoriser la floraison, taille longue pour les espèces vigoureuses. Cas particuliers : rosiers à massifs (rosier de Thé, hybrides de Thé, Polyantha, Floribunda, miniatures). Taille annuelle, rajeunissement permanent. Nettoyage à l'automne. Au printemps, taille de tous les rameaux entre 3 et 5 yeux selon la vigueur. Rosiers grimpants remontants la taille a pour but de favoriser la garniture la plus complète possible du support et d'assurer une floraison abondante et prolongée. Conserver les vieilles charpentières avec de jeunes rameaux sains et vigoureux pour la garniture (palissage horizontal). Conserver les jeunes rameaux vigoureux issus de la base (palissage en oblique pour garnir le pied). Pour obtenir une abondante floraison, tailler les branches secondaires à 2-6 yeux selon la vigueur. Rosiers grimpants non remontants : taille similaire à la précédente mais après la fin de la floraison, avec conservation des pousses de l'année. Rosiers pleureurs : obtenus par greffe en tête avec rosier sarmenteux donnant de pousses retombantes. Suppression après floraison des quelques vieilles branches. Tailler de préférence en longueurs échelonnées.
  • Protection

    Dans les régions les plus froides, recouvrir les souches en hiver d'une litière de feuilles mortes.
  • Maladie ravageur

    Chlorose. Jaunissement plus ou moins accusé du limbe, les nervures restant vertes ; ne pas planter en sol calcaire, éviter l'excès d'eau. Mosaïque. Virus de la mosaïque du rosier, apparition de taches plus ou moins jaunes sur les feuilles, réduction de la croissance et de la floraison. Crown gall (Agrobacterium tumefaciens). Bactérie provoquant une tumeur au collet et sur les racines superficielles. Mildiou (Peronospora sparsa). Champignons sur la face supérieure des feuilles, taches desséchées avec poussière blanche dessous, chute des feuilles ; aérer les serres, appliquer des fongicides à base de cuivre. Oïdium (Sphaerotheca pannosa). Feutrage blanc, d'aspect farineux sur tous les organes aériens, feuilles crispées, déformation des boutons floraux ; tailler les plantes, appliquer des fongicides soufrés. Pourriture grise (Botrytis cinerea). Taches brunes sur les feuilles et les tiges avec ensuite nécroses, dessèchement des pétales, lésions recouvertes d'une poussière grise en conditions humides ; détruire les parties malades, aérer les serres, appliquer des fongicides. Rouille. Cycle total sur le rosier, tige, feuilles, nervures, avec grosses pustules orange au printemps, puis petites pustules orange à la face inférieure des fleurs, enfin pustules poudreuses, noires à l'automne ; appliquer des fongicides. Taches noires (Marsonina rosae). Taches noires circulaires sur feuilles ; appliquer des fongicides. Nématodes (Meloidogyne hapla, Pratylenchus vulnus et P. penetrans). Attaques du système racinaire. Noctuelles. Feuilles dévorées par des chenilles vertes. Pucerons (Macrosiphum rosae, Aphis promi, Maculolachnus submaculata). Pousses et boutons attaqués, arrêt de croissance, avortement des fleurs. Tenthrèdes des feuilles (Arge rosae, A. pagana, Caliroa acthiops). feuilles dévorées ou découpées par des chenilles. Tenthrèdes des tiges (Blennocampa elongatula, Ardis sulcata, A. brunniventris). Flétrissement des pousses, tiges et pousses minées par des galeries. Tordeuse (Croesia bergmanniana, Archips rosanus, A, podana). Feuilles enroulées avec des fils soyeux, rongés par la chenille. Lutte par pulvérisation de parathion, azinphos. Acariens (Tetranychus urticae). Taches jaunes sur les feuilles à aspect terne.
  • Propriété emploi

    La très grande vogue du rosier est due à ses qualités ornementales et culturales qui sortent de l'ordinaire : élégant bouton floral, coloris variés (sauf le bleu), nombreux cultivars odorants, floraison parfois remontante. Son emploi ornemental dépend en grande partie de son caractère arbustif qui n'est pas toujours très marqué. C'est, en outre, l'une des rares plantes pour laquelle ont été créés des jardins spéciaux, les roseraies. Les massifs sont homogènes, le mélange avec d'autres genres étant rarement aisé, souhaitable ou possible. On peut définir 4 grands types d'emploi : production de roses pour le parfum ; production de fleurs coupées, (culture intensive et commerciale) ; plantation en milieu naturel pour constitution de haies, couverture du sol, de talus, de murs ; décoration des jardins. Ces plantes se prêtent à de nombreuses utilisations ornementales en pots, jardinières, treilles, pylônes, guirlandes etc. La distance de plantation dépend de l'utilisation, en massif ou en isolé et du type de rosier. Pour les massifs : buissons à grandes fleurs, 8 au m2 (tous les 40-60 cm ; Polyanthas, Floribundas, 9 au m2 (tous les 40-50 cm). En présentation individuelle : en demi-tige et tige, en alignement tous 1-1,50 m ou groupés par 3-5 tous les 70 cm ; grimpants, tous les 1,50-3 m.

Informations botaniques

  • Famille Rosaceae
  • Genre Rosa
  • Espèce Rosa floribunda
  • Variété Mainaufeuer
  • Nom botanique Rosa x floribunda 'Mainaufeuer'
  • Origine Horticole

Caractéristiques de la variété Rosa floribunda Mainaufeuer

  • Type Rosiers
  • Hauteur à maturité 50 cm
  • Largeur à maturité 60 cm
  • Port Ouvert
  • Mois de floraison de juin à octobre
  • Couleur de floraison rouge foncé
  • Parfumé Non parfumée
  • Mellifère Non
  • Type de feuillage Caduc
  • Couleur du feuillage Vert moyen
  • Ecorce remarquable Non
  • Toxicité Non




Autres variétés de l'espèce Rosa floribunda

Rosier à fleurs groupées 'Mainaufeuer'
Rosa x floribunda 'Mainaufeuer'
Nos clients partagent leur expérience
Rédigez votre propre commentaire