Ajouter à ma liste d’envie
  • Livraison la semaine de votre choix
  • Paiement 100% sécurisé
  • Garantie de reprise 1 an

Eglantier odorant

Rosa rubiginosa

Ce rosier vigoureux se pare de fleurs roses, simples et au parfum suave en été. Il porte de belles épines qui feront de Rosa rubiginosa un élément attractif au sein d'une haie libre ou défensive. Si on froisse les feuilles de ce rosier, elles dégagent une odeur de pomme. Son huile essentielle a des propriétés régénérante, antiride, cicatrisante, nourrissante indéniables.

Plantation

Exposition soleil, mi-ombre, rusticité rustique (t° mini : -15°), type de sol normal, richesse du sol riche, humidité du sol sec, ph du sol neutre, calcaire

Tous nos conseils de plantation

Caractéristiques

Plante, parfumée, hauteur à maturité 1,50 m, largeur à maturité 2 m, couleur de floraison rose, mois de floraison juin et juillet, couleur du feuillage vert foncé, type de feuillage caduc, port buissonnant

Caractéristiques complètes

Genre Rosa

27 espèces en France. Arbustes ou sous-arbrisseaux, parfois arbrisseaux. Port dressé ou rampant, sarmenteux ou non. Rameaux garnis d'épines d'origine épidermique, rarement inermes. Feuilles vertes, caduques, parfois semi-persistantes ou persistantes, stipulées, alternes, composées (sauf quelques espèces). Fleurs solitaires ou en corymbes terminaux, de type 5, étamines disposées en 10 séries rayonnantes, donnant par transformation en culture les pétales ; nombreux carpelles. Fruit cynorrhodon ou réceptacle en forme d'urne charnue. Graine en akène longuement plumeux. (2n = 14 et multiple de 7).

Caractéristiques de l'espèce Rosa rubiginosa

Arbuste vigoureux, dressé, 1,5-3 m. Rameaux denses, à aiguillons crochus et soies raides. Feuilles à 5-9 follioles, ovales-types, 1-3 cm, glabres dessus, velues dessous, glanduleuses sur toute la surface, odorantes. Fleurs rose brillant, 3-4 cm de diamètre, juillet-août. Fruits ovales, rouge brillant, se maintenant en hiver.

Plantation

  • Exposition soleil, mi-ombre
  • Rusticité Rustique (T° mini : -15°)
  • Humidité du sol Sec
  • pH du sol Neutre, Calcaire
  • Type de sol Normal
  • Richesse du sol Riche
  • Période de plantation de février à novembre
  • Vitesse de pousse rapide
  • Engrais amendement

    Apporter un engrais équilibré et un mulch en fin d'hiver ou au début du printemps. Au printemps et en été, apporter un engrais liquide équilibré toutes les 3 semaines. Pour les rosiers greffés : supprimer les gourmant qui poussent en dessous du point de greffe.
  • Taille

    1 fois par an
  • Protection

    Dans les régions les plus froides, recouvrir les souches en hiver d'une litière de feuilles mortes.
  • Maladie ravageur

    Chlorose. Jaunissement plus ou moins accusé du limbe, les nervures restant vertes ; ne pas planter en sol calcaire, éviter l'excès d'eau. Mosaïque. Virus de la mosaïque du rosier, apparition de taches plus ou moins jaunes sur les feuilles, réduction de la croissance et de la floraison. Crown gall (Agrobacterium tumefaciens). Bactérie provoquant une tumeur au collet et sur les racines superficielles. Mildiou (Peronospora sparsa). Champignons sur la face supérieure des feuilles, taches desséchées avec poussière blanche dessous, chute des feuilles ; aérer les serres, appliquer des fongicides à base de cuivre. Oïdium (Sphaerotheca pannosa). Feutrage blanc, d'aspect farineux sur tous les organes aériens, feuilles crispées, déformation des boutons floraux ; tailler les plantes, appliquer des fongicides soufrés. Pourriture grise (Botrytis cinerea). Taches brunes sur les feuilles et les tiges avec ensuite nécroses, dessèchement des pétales, lésions recouvertes d'une poussière grise en conditions humides ; détruire les parties malades, aérer les serres, appliquer des fongicides. Rouille. Cycle total sur le rosier, tige, feuilles, nervures, avec grosses pustules orange au printemps, puis petites pustules orange à la face inférieure des fleurs, enfin pustules poudreuses, noires à l'automne ; appliquer des fongicides. Taches noires (Marsonina rosae). Taches noires circulaires sur feuilles ; appliquer des fongicides. Nématodes (Meloidogyne hapla, Pratylenchus vulnus et P. penetrans). Attaques du système racinaire. Noctuelles. Feuilles dévorées par des chenilles vertes. Pucerons (Macrosiphum rosae, Aphis promi, Maculolachnus submaculata). Pousses et boutons attaqués, arrêt de croissance, avortement des fleurs. Tenthrèdes des feuilles (Arge rosae, A. pagana, Caliroa acthiops). feuilles dévorées ou découpées par des chenilles. Tenthrèdes des tiges (Blennocampa elongatula, Ardis sulcata, A. brunniventris). Flétrissement des pousses, tiges et pousses minées par des galeries. Tordeuse (Croesia bergmanniana, Archips rosanus, A, podana). Feuilles enroulées avec des fils soyeux, rongés par la chenille. Lutte par pulvérisation de parathion, azinphos. Acariens (Tetranychus urticae). Taches jaunes sur les feuilles à aspect terne.
  • Propriété emploi

    La très grande vogue du rosier est due à ses qualités ornementales et culturales qui sortent de l'ordinaire : élégant bouton floral, coloris variés (sauf le bleu), nombreux cultivars odorants, floraison parfois remontante. Son emploi ornemental dépend en grande partie de son caractère arbustif qui n'est pas toujours très marqué. C'est, en outre, l'une des rares plantes pour laquelle ont été créés des jardins spéciaux, les roseraies. Les massifs sont homogènes, le mélange avec d'autres genres étant rarement aisé, souhaitable ou possible. On peut définir 4 grands types d'emploi : production de roses pour le parfum ; production de fleurs coupées, (culture intensive et commerciale) ; plantation en milieu naturel pour constitution de haies, couverture du sol, de talus, de murs ; décoration des jardins. Ces plantes se prêtent à de nombreuses utilisations ornementales en pots, jardinières, treilles, pylônes, guirlandes etc. La distance de plantation dépend de l'utilisation, en massif ou en isolé et du type de rosier. Pour les massifs : buissons à grandes fleurs, 8 au m2 (tous les 40-60 cm ; Polyanthas, Floribundas, 9 au m2 (tous les 40-50 cm). En présentation individuelle : en demi-tige et tige, en alignement tous 1-1,50 m ou groupés par 3-5 tous les 70 cm ; grimpants, tous les 1,50-3 m.

Informations botaniques

  • Famille Rosaceae
  • Genre Rosa
  • Espèce Rosa rubiginosa
  • Nom botanique Rosa rubiginosa
  • Synonyme Rosa eglanteria
  • Origine Europe centrale

Caractéristiques de la variété Rosa rubiginosa

  • Type Rosiers
  • Utilisation Vertus médicinales
  • Hauteur à maturité 1,50 m
  • Largeur à maturité 2 m
  • Port Buissonnant
  • Mois de floraison juin et juillet
  • Saison de floraison printemps
  • Saison d'intérêt ete, automne, hiver
  • Couleur de floraison rose brillant.
  • Parfumé Parfumée
  • Mellifère Non
  • Type de feuillage Caduc
  • Couleur du feuillage Vert foncé
  • Ecorce remarquable Non
  • Toxicité Non

Selon Flore de L'abbé H. COSTE

1222.- Rosa rubiginosa L.

— Arbrisseau de 1 à 2 mètres, à port touffu, à tiges de l'année droites et raides ; aiguillons ; inégaux, très crochus, souvent entremêlés d'acicules ; feuilles à 5-9 folioles ovales-arrondies ou largement elliptiques, très glanduleuses en dessous, à dents peu profondes, composées-glanduleuses ; fleurs d'un rose vif, assez petites, solitaires ou en corymbes ; pédicelles assez longs, hispides-glanduleux ; sépales allongés, glanduleux sur le dos, redressés et longtemps persistants sur le fruit, les extérieurs à appendices courts stigmates en tête velue-hérissée fruit médiocre. Plaines et montagnes, de presque toute la France. — Europe presque entière, surtout centrale. = Juin-août.


Source Flore descriptive et illustrée de la France de la Corse et des contrées limitrophes par L'abbé H.COSTE - Télécharger la page



Autres variétés du genre Rosa