Ajouter à ma liste d’envie
  • Livraison la semaine de votre choix
  • Paiement 100% sécurisé
  • Garantie de reprise 1 an

Poirier 'Jeanne d'Arc'

Pyrus communis 'Jeanne d'Arc'

Cette variété de poire donne des fruits de bons calibres, assez tardivement. La chair de cette poire est sucrée, fondante et très parfumée. Pollinisateurs: Beurré Giffard, Louise Bonne, Conférence, Doyenne du Comice, Dr Jules Guyot, William's

Le Pyrus communis Jeanne d’Arc est une variété française ancienne, rustique, vigoureuse, au port semi-érigé. Elle produit un fruit d’un calibre moyen à gros, piriforme obtus, à la surface légèrement bosselée. Sa peau est un peu rugueuse, assez épaisse, vert clair, puis jaunâtre légèrement teintée de rose coté soleil à maturité, pointillée de gris sur toute la surface. Sa chair blanche est mi-fine, fondante, bien juteuse, sucrée, acidulée et délicatement parfumée, parfois granuleuse au centre. La récolte s’effectue de fin septembre à mi-octobre, au fur et à mesure de la maturité des fruits, qui se consomment dès la cueillette et peuvent se conserver jusqu’en décembre. Agréablement acidulée et riche en sucre, c’est une poire délicieuse à déguster nature. Cuite, c’est une variété qui se prête bien à de nombreuses recettes sucrées ou salées. Ce Poirier préfère une exposition ensoleillée, en sol filtrant, frais, profond, riche et non calcaire. C’est une variété partiellement autofertile, qui nécessite la présence d'autres variétés de poiriers à proximité pour améliorer la pollinisation et ainsi augmenter le nombre de fruits.

Le Pyrus communis (Poirier commun) est un arbre fruitier appartenant de la famille des Rosacées. Présent en Europe depuis l’antiquité, il est originaire des forêts d'Asie de l’Ouest. En France, les poiriers apparaissent au XVIème siècle, où sous le règne de Louis XIV plusieurs espèces furent cultivées dans les jardins du roi. Au fil des siècles, un très grand nombre de cultivars a fait son apparition. Sa culture est largement répandue en Europe. La variété Jeanne d’Arc a été obtenue par M.A. Sannier à Rouen en 1885, puis commercialisée en 1893.

Le Poirier Jeanne d’Arc est un arbre à la charpente semi-érigée pouvant atteindre 4 à 6 mètres de hauteur, produisant de nombreux rameaux un peu arqués. Son port convient bien aux formes hautes (sur tige) ou basses (en gobelet) ou palissées (palmette verrier). Son feuillage caduc est composé de grandes feuilles de 8 à 10 cm de long, alternes, ovales, vert brillant prenant des teintes automnales jaune-orangé. La floraison survient en avril, ce qui la met généralement à l’abri des gelées. Les fleurs blanches, simples, de 2 à 3 cm de diamètre groupées en ombelles sont mellifères. Elles peuvent être détruites par le gel à partir de -2 à -3°C. C’est un arbre rustique qui supporte des températures avoisinant les -25°C, il est adapté à la culture dans toutes les régions de France. Ce Poirier est dit auto-stérile ou auto-incompatible, les fleurs ne peuvent se féconder elles-mêmes. C’est pourquoi la présence d'autres variétés de poiriers, à proximité, dont la floraison survient à la même époque est nécessaire. Par exemple, les variétés Conférence, Doyenné du Comice, Beurré Hardy, Général Leclerc, Jules Guyot, Louise Bonne, Passe-Crassane, Williams, William Rouge sont adaptées pour croiser la pollinisation, et ainsi augmenter le nombre de fruits.

Le Pyrus Jeanne d’Arc est une variété au fort rendement, à mise à fruits assez rapide. La fructification, abondante et régulière, commence à partir de fin septembre, puis s’échelonne jusque vers mi-octobre. Les fruits se consomment dès leur récolte au fur et à mesure de leur maturation. C’est une poire d’un calibre moyen à gros, piriforme obtus, à la surface légèrement bosselée. Sa peau est un peu rugueuse, assez épaisse, vert clair, puis jaunâtre légèrement teintée de rose coté soleil à maturité, pointillée de gris sur toute la surface. Sa blanche est mi-fine, fondante, bien juteuse, sucrée, acidulée et délicatement parfumée, parfois granuleuse au centre. La poire se consomme aussi bien crue que cuite, en compotes, dans les pâtisseries et les déserts, en salades de fruits ou composées, en association avec des fromages ou en accompagnement de plats salés, à côté de canards, de viandes blanches (volaille et agneau) ou de gibiers. Elle est parfaite également pour la confection de jus ou de fruits aux sirops. 

Riche en eau, la poire rafraîchit et désaltère. Très charnue, elle procure une grande satiété. Moyennement calorique, elle est bien pourvue en potassium, calcium et magnésium, avec un apport non négligeable de fer. Sa contenance en vitamines C et E, en antioxydants et en fibres fait de la poire un atout santé. Elle est tonique, énergisante et réhydratante. Les fruits peuvent être conservés jusqu’en décembre. La conservation peut se faire dans un endroit frais, sain, à l’abri de la lumière à une température autour de 8 à 10°C ou en chambre froide, étanche à l’air extérieur à une température de 1 à 3°C.

Dans la catégorie des Poiriers, le Pyrus domestica Jeanne d’Arc est une variété rustique et vigoureuse, assez résistante à la tavelure. Facile de culture, il aime les sols frais et profonds, il redoute en revanche les terres trop filtrantes et calcaires. Afin d’obtenir des fruits d’une belle qualité, il convient de pratiquer l’éclaircissage, en réduisant le nombre de fruits sur l’arbre. Une taille d’aération, en supprimant quelques rameaux au centre de l’arbre, apportera de la lumière et donnera ainsi une belle coloration aux fruits. Cela limitera aussi l’apparition des maladies. Très populaire, grâce à ses fruits, le poirier trouve toute sa place au jardin pour le plaisir des petits et des grands. Avec une très large gamme de variétés, il est facile de dénicher celle qui correspond le mieux à ses envies.

Plantation

Exposition soleil, rusticité rustique (t° mini : -15°), type de sol normal, richesse du sol normal, humidité du sol pas trop sec à frais, ph du sol bruyère (acide), neutre

Tous nos conseils de plantation

Caractéristiques

Plante, non parfumée, hauteur à maturité 5 m, largeur à maturité 4 m, couleur de floraison blanc, mois de floraison avril, couleur du feuillage vert, type de feuillage caduc, port etalé

Caractéristiques complètes

Genre Pyrus

Connu essentiellement pour ces fruits délicieux, le genre Pyrus compte une vingtaine d'espèces originaires des régions tempérées de l'hémisphère nord. Il est avant tout cultivé pour ses fruits mais certaines espèces et variétés aux qualités purement ornementales ne manquent pas d'intérêt.

Environ 20 espèces (Europe, Asie, Afrique du nord). Arbres ou arbustes souvent épineux. Feuilles caduques ou semi-persistantes, simples, entières ou denticulées. Inflorescence en corymbe. Fleurs blanches, parfois rosées, sépales réfléchis, 20-30 étamines à anthères rouges, 2-5 styles libres, ovaire infère. Fruit pyriforme, turbiné ou globuleux, charnu, à loges cartilagineuses, péricarpe contenant souvent des cellules pierreuses (jamais chez les Malus). Graines (pépins) noires.

Caractéristiques de l'espèce Pyrus communis

Le poirier est un des fruitiers le mieux adapté à nos régions tempérées. Pour une bonne fructification, installez-le au soleil, dans une terre saine, assez lourde, riche et profonde, sans trop de calcaire ou d'humidité. La présence d'autres variétés de poirier à proximité favorisera la pollinisation, donc la fructification.

Arbre de 15 m de haut, port pyramidal, devenant ovale avec le temps. Phyllotaxie 2/5. Feuilles alternes, 6-8 x 4-6 cm, obovales allongées, acuminées, arrondies à la base et denticulées, glabres sur les 2 faces. Pétiole muni à la base de 2 stipules caducs. Floraison avril, avant l'apparition des Feuilles, s'étendant sur 5-20 jours selon les cultivars ; fleurs détruites, même après fécondation, par une gelée de -2,5 °C. Fruits charnus, mûrissant de juillet à mars selon les cultivars. Les cultivars à maturité tardive sont cueillis en octobre et conservés en local pour mûrissement progressif.

Caractéristiques de la variété Poirier 'Jeanne d'Arc'

Cette variété de poire donne des fruits de bons calibres, assez tardivement. La chair de cette poire est sucrée, fondante et très parfumée. Pollinisateurs: Beurré Giffard, Louise Bonne, Conférence, Doyenne du Comice, Dr Jules Guyot, William's

Plantation

  • Exposition soleil
  • Rusticité Rustique (T° mini : -15°)
  • Humidité du sol Pas trop sec à frais
  • pH du sol Bruyère (Acide), Neutre
  • Type de sol Normal
  • Richesse du sol Normal
  • Période de plantation de janvier à décembre
  • Vitesse de pousse normale
  • Engrais amendement

    Base de la fertilisation. Selon les qualités du sol et la densité de plantation, incorporer en moyenne à l'hectare pour un verger intensif adulte : o en automne après la récolte, 200 kg de sulfate d'ammoniaque ; o en hiver, tous les 3 ans, 30 tonnes de fumier ou autre matière organique équivalente (engrais verts, gadoues, etc.) ; o annuellement, 400 kg de scories ou superphosphates, 300 kg de sulfate de potasse ; o début mars, 100 kg de sulfate d'ammoniaque, o courant mai, 100 kg de sulfate d'ammoniaque. En plus de ces éléments de base, apporter, selon l'état de la végétation magnésie, bore, calcium, fer et autres oligo-éléments destinés à éviter les carences.

  • Taille

    1 fois par an
  • Maladie ravageur

    Le poirier est attaqué par de très nombreux ennemis relevant des virus, bactéries, champignons, insectes ou parasites vertébrés de toutes sortes.Les plus virulents sont : le feu bactérien (Erminia amylovora), le flétrissement des boutons floraux (Pseudomonas) syringæ), le chancre papyracé (Cylindrosporium), le monilia (Sclerotinia cinerea), la tavelure (Venturia pirina), la rouille grillagée (Gymnosporangium sabinæ), I'anthonome du poirier (Anthonomus pyri), le carpocapse (Laspeyresia pomonella), la cécidomyie des poirettes (Contarinia pyrivora), les cèphes (Janus compressus), les cochenilles (Diaspsis leperii et Aspidiotus ostreæformis), I'hoplocampe du poirier (Hoplocampa brevis), les pucerons et notamment le puceron cendré, Les psylles (Psylla pyricola), le tigre du poirier (Stophanitis pyri), les phytoptes (Eriophyes pyri), les oiseaux (et notamment les bouvreuils, mésanges, étourneaux et merles).

  • Propriété emploi

    Plante ornementale. Très belle floraison pour la plupart des espèces, feuillage devenant rouge à l'automne pour certaines. Très cultivé pour ses fruits (P. communis).

Informations botaniques

  • Famille Rosaceae
  • Genre Pyrus
  • Espèce Pyrus communis
  • Variété Jeanne d'Arc
  • Nom botanique Pyrus communis 'Jeanne d'Arc'
  • Origine Horticole

Caractéristiques de la variété Pyrus communis Jeanne d'Arc

  • Type Fruitiers et petits fruits
  • Utilisation Plante comestible, Plante fruitière
  • Hauteur à maturité 5 m
  • Largeur à maturité 4 m
  • Port Etalé
  • Mois de floraison avril
  • Saison de floraison automne, printemps
  • Saison d'intérêt printemps, automne
  • Couleur de floraison Blanc
  • Parfumé Non parfumée
  • Mellifère Oui
  • Type de feuillage Caduc
  • Couleur du feuillage Vert
  • Ecorce remarquable Non
  • Période de récolte septembre et octobre
  • Toxicité Non






Autres variétés de l'espèce Pyrus communis

Poirier 'Jeanne d'Arc'
Pyrus communis 'Jeanne d'Arc'
Nos clients partagent leur expérience
Rédigez votre propre commentaire