Ajouter à ma liste d’envie
  • Livraison la semaine de votre choix
  • Paiement 100% sécurisé
  • Garantie de reprise 1 an

Laurier de Caroline

Prunus caroliniana

Arbuste ou petit arbre à feuilles persistantes pouvant s'apparenter au laurier du Caucase (Prunus laurocerasus) aux feuilles coriaces vert foncé brillant. Il produit des grappes de fleurs blanches, parfumées, suivie de petites cerises noires, consommées par les oiseaux. Très résistant au froid (-20°C).

Plantation

Rusticité Rustique (T° mini : -15°), type de sol drainé à léger, richesse du sol normal, humidité du sol frais

Tous nos conseils de plantation

Caractéristiques

Plante, non parfumée, hauteur à maturité 7 m, largeur à maturité 5 m, type de feuillage caduc, port conique large

Caractéristiques complètes

Genre Prunus

Le genre Prunus regroupe environ 400 espèces d'arbres et d'arbustes, à feuillage caduc le plus souvent, parfois persistant. Les fleurs, blanches ou roses, généralement à 5 pétales, sont parfois doubles ou semi-doubles, solitaires ou réunies en grappe ou en ombelle. Indéniablement décoratives, elles sont le plus souvent suivies de fruits comestibles et délicieux (prunes, cerises, pêches, abricots....), parfois comestibles mais amers ou âpres (merises, prunelles), plus rarement toxiques (fruits du laurier cerise).

Caractéristiques de l'espèce Prunus caroliniana

Cette espèce est bien adaptée pour l'aménagement de voirie étroite ou autre espace restreint.

Plantation

  • Rusticité Rustique (T° mini : -15°)
  • Humidité du sol Frais
  • Type de sol Drainé à léger
  • Richesse du sol Normal
  • Vitesse de pousse normale
  • Taille

    (Fevrier-Avril) Caduques : avant la reprise en végétation, tailler le bois malade ou mort et les branches se croisant pour ne garder que les branches vigoureuses et maintenir un beau port. Sauf pour P. glandulosa et P. triloba : après la floraison, tailler toutes les branches à 1/4 de leur longueur, au-dessus d'un bourgeon vigoureux, pour obliger la plante à reformer de nouvelles pousses près de la base. Persistants : après la floraison, tailler légèrement et supprimer les rameaux qui déséquilibrent le port de la plante. Haies : pour les caduques, après la floraison ; pour les persistants, au début ou en fin de printemps.

  • Maladie ravageur

    Parmi les maladies cryptogamiques à redouter, la moniliose et la criblure sont les plus fréquentes. La moniliose (due à Monilia taxa) provoque le dessèchement des bouquets floraux. Puis des chancres se développent sur les rameaux, causant la mort des parties situées au-dessus. La criblure (due à Coryneum bejerinckii) se manifeste par la formation de taches circulaires brunâtres sur les feuilles, taches qui se perforent facilement. En outre, sur les rameaux naissent de petites lésions circulaires qui laissent exsuder de la gomme. Pour lutter dans les deux cas, commencer par couper les rameaux malades. Pulvériser des fongicides à base de cuivre (bouillie bordelaise), ou à base de captafol et de thirame pour la criblure. Procéder dès la chute des feuilles et jusqu'en janvier au plus tard. En cas d'attaques de pucerons ou de cochenilles au cours de l'été, traiter avec des insecticides spécifiques.

  • Propriété emploi

    Les feuilles et les branches contiennent de grandes quantités de glycosides cyanogéniques qui se décomposent en cyanure d'hydrogène lorsqu'ils sont endommagés, ce qui en fait un danger toxique potentiel pour le pâturage du bétail et des enfants. Lorsqu'elles sont broyées, ses feuilles et ses rameaux verts émettent un parfum décrit comme ressemblant à des cerises au marasquin ou à de l'extrait d'amande.

Informations botaniques

  • Famille Rosaceae
  • Genre Prunus
  • Espèce Prunus caroliniana
  • Nom botanique Prunus caroliniana
  • Origine Horticole

Caractéristiques de la variété Prunus caroliniana

  • Type Fruitiers et petits fruits
  • Hauteur à maturité 7 m
  • Largeur à maturité 5 m
  • Port Conique large
  • Parfumé Non parfumée
  • Mellifère Non
  • Type de feuillage Caduc
  • Ecorce remarquable Non
  • Mois de fructification août et septembre
  • Toxicité Non
Laurier de Caroline
Prunus caroliniana
Nos clients partagent leur expérience
Rédigez votre propre commentaire